Cravate… je t’aime, moi non-plus !

par | Sep 3, 2020 | Articles | 0 commentaires

Depuis la naissance de la cravate « Régate » en 1865, sous la forme que nous lui connaissons aujourd’hui, elle a été l’objet d’une relation d’amour-haine avec ses porteurs. Symbole du père et de l’autorité, c’est tout naturellement que la cravate était déjà rejetée dans les années 70, par le mouvement hippie et les jeunes révolutionnaires au profit d’envie de liberté et de changement. Au fil du temps, elle reprend sa place dans la société et les entreprises. 

Notre époque étouffe sous les contraintes et réclame son lot d’oxygène. Pour séduire la nouvelle génération de travailleurs qui demande plus de temps libre et de place pour leur vie privée, la cravate est à nouveau rejetée pour donner l’illusion d’une « cool » attitude… 

Si la cravate n’est vue que sous son angle symbolique, il est tout a fait compréhensible qu’elle soit perçue comme dérangeante, voir étouffante. Mais d’un point de vue esthétique, la cravate complète une tenue, apporte de la couleur et du caractère à un homme. Elle le rend singulier, maintient sa posture et lui donne de l’allure. Alors pourquoi abandonner un accessoire aussi polyvalent ? Pourquoi ne pas regarder la cravate sous l’angle de son utilité ?

L’habit fait passer un message. Adapter ses tenues en fonction de son activité ou de ses interlocuteurs permet de renforcer le discours d’une personne. Quand le patron des patrons s’adresse à ses pairs, on attend de lui une certaine prestance qui consolide ses propos et sa position, on attend de lui une rigueur dans son discours, comme dans sa tenue. Nous n’attendons pas d’un dirigeant qu’il soit cool, mais qu’il dirige son entreprise de manière pérenne et qu’il inspire confiance. 

Tout n’est pas qu’effet de mode, de règlement d’entreprise ou de tendances sociétales, mais bien de l’image que vous souhaitez véhiculer.

Que voulez-vous dire aujourd’hui ?

Pour y répondre, posez-vous ces trois questions, lorsque vous vous habillez le matin :

  • que vais-je faire ?
  • à qui vais-je m’adresser ?
  • quel message est-ce que je veux faire passer ?

Appréhendez votre tenue comme un outil de positionnement et vous ne verrez plus la cravate de la même manière. Elle finira par devenir un précieux allié et très rapidement comme un incontournable de certaines de vos tenues.